Michel Lemay, mécène devant l’éternel

Le 24 juin 2011, Wapica éditait sa première publication sur la collégiale Notre-Dame à Antoing. Présent à la soirée inaugurale en l’église Saint Pierre à Antoing, Michel Lemay voyait notre projet de petite maison d’édition à vocation régionale comme un véritable outil pour le rayonnement de la Wallonie picarde. Très vite de nombreux projets éditoriaux étaient lancés comme un livre sur la Pierre de Tournai. Une première collaboration fut sur l’Architecture contemporaine dans la Wallonie picarde paru en octobre 2011. Dans le même temps, l’équipe de Wapica s’impliquait dans la communication du futur rond-point Michel Lemay dédié à la pierre de Tournai. Par la suite d’autres publications devaient être mises en chantier. Michel Lemay et Pierre Peeters ont passé de longues heures de discussion pour positionner l’action de Wapica et étudier son développement.

Six semaines après le décès inopiné de son épouse Claire (20 janvier 1943 – 3 septembre 2011) qui participait aux préparatifs de l’événement, Michel Lemay inaugurait le rond point qui porte son nom aux portes de Tournai sur la chaussée de Bruxelles. Au centre du rond point, trois sculptures en pierre de Tournai symbolisent la ville. Agé de 86 ans (Tournai le 19 mars 1924), Michel Lemay, industriel carrier du Tournaisis, avait décidé de créer, au sein de la Fondation Roi Baudouin, le Fonds Claire et Michel Lemay destiné à contribuer au développement de la Wallonie picarde dans les domaines économique, social, patrimonial, culturel et/ou artistique.

En homme de son temps et attentif aux évolutions sociétales, Michel Lemay voulait combiner patrimoine, culture et économie pour favoriser le développement, notamment économique et social de sa région. Alors qu’il avait encore plein de projets pour le développement économique et culturel de Tournai, il décéda le 11 février 2012. C’est un grand mécène qui disparaissait mais son influence dans le rayonnement de la Wallonie picarde continuera au fil des années.

Soucieux de garantir l’usage de ce Fonds au sein de la Wallonie picarde, Michel Lemay avait souhaité que le Comité de gestion soit composé de trois personnalités de la région qui lui étaient particulièrement proches : Jean-Pierre Winberg, directeur de Notélé, Philippe Luyten, président de l’Eurometropolitan e-campus, et Jean-Luc Hachez, notaire, rejoints par Dominique Allard, directeur à la Fondation Roi Baudouin.

Michel Lemay avait également voulu exprimer l’importance de la pierre de Tournai et la nécessité de la valoriser par la création d’un rond-point dédié à la Pierre de Tournai avec une œuvre « Tournai-Cathédrale-Escaut » réalisée avec des pierres extraites des carrières Lemay.

Photo : L’Avenir.

Sculpture de Johan Parmentier

Le 14 octobre 2011, Monsieur Rudy Demotte, Ministre-Président de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, a inauguré le rond-point Michel Lemay dédié à la Pierre de Tournai. Trois sculptures monumentales de Johan Parmentier représentent les trois éléments les plus symboliques de la ville aux cinq clochers : Tournai, la cathédrale et l’Escaut. Ces trois ensembles sont réalisés à partir de blocs de pierre de Tournai extraites des carrières Lemay (Heidelberg-Cement) et façonnées par Monument S.A.

Une série de six cartes postales avec des photographies de Pierre Peeters a été éditée ainsi qu’une plaquette qui présente le travail du sculpteur Johan Parmentier.

  • Contributions : Michel Voiturier, Jacky Legge, Pierre Peeters et Eric Bracke.
  • Format 27 x 20,5 cm ; 56 pages, impression quadri, couverture cartonnée, broché.
  • Editeur : Johan Parmentier.
  • Prix de vente : 10 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *