Célébration du Pont des Trous

Célébration du Pont des Trous

Présentation en février à Tournai la Page

Présentation du livre

À Tournai, depuis quasi sept siècles, le Pont des Trous ponctue de sa masse le cours de l’Escaut. Contrairement à son appellation, cet ouvrage n’a jamais été un pont, mais bien une porte d’eau, une fortification protégeant la ville. Il connut très tôt son heure de gloire lors du siège de Tournai en 1340, au début de la guerre de Cent Ans. Aux combats épiques qui s’y déroulèrent, la Vierge, paraît-il, se mêla et, comme il se devait pour une cité vouée à Marie, la ville ne fut pas prise. Ensuite, l’ouvrage s’inscrivit de manière définitive – osons le mot – dans le paysage urbain. Icône vieillissante qui savait se faire aimer, quelque peu encombrante certes, elle fut respectée in extremis par les Allemands en 1918, mais pas par les Anglais pressés en 1940. On reconstruisit alors cet emblème dont personne n’imaginait se passer, au risque, bien sûr, de son authenticité, d’autant qu’il avait à l’occasion été adapté aux normes du transport fluvial. Mais qu’importait : l’icône ressuscitée regagna d’emblée le cœur des Tournaisiens. De cette aventure, de cette « légende », l’ouvrage Célébration du Pont des Trous veut faire mémoire en proposant une iconographie soit connue, mais ici reproduite mieux que jamais, soit méconnue et donc à découvrir absolument, accompagnée de textes et de témoignages. Quant au nouveau Pont des Trous qui s’élève sous nos yeux, il sera juste évoqué in fine. Car, après les palabres ayant mené à son « invention », il faut lui laisser le temps de prendre sa place dans la cité. Ceci est une autre histoire. (Louis-Donat Casterman)

Les auteurs :

Louis-Donat Casterman (Tournai, 1957). Licencié en droit de l’UCL, actif dans le monde de l’édition, il s’est toujours passionné pour l’histoire et le patrimoine de sa ville natale, qu’il a constamment cherché à mettre en valeur dans des publications soignées. Cet engagement lui a valu de siéger au sein de diverses instances avis, notamment au niveau de la Fédération Wallonie-Bruxelles. L’emblématique et l’héraldique sont ses domaines d’intérêt privilégiés.

Marc Quaghebeur (Tournai. 1947-). Docteur en philosophie et lettres de l’ UCL. Ecrivain et critique. Directeur honoraire des Archives & Musée de la Littérature. Concepteur d’expositions dont deux au Musée des Beaux-Arts de Tournai. Président de l’ Association européenne d’études francophones. Membre du jury du Grand Prix littéraire de la Ville de Tournai. Auteur de recueils de poésie ; d’un roman « Les Grands Masques » dans lequel Tournai joue un rôle essentiel. Travaille à une quadrilogie scientifique, « Histoire Forme et Sens en Littérature. La Belgique francophone » dont la parution du troisième tome est proche.

Charles Deligne (Tournai 1952). Diplômé de l’Université Libre de Bruxelles, il a mené une carrière dans la fonction publique puis dans la magistrature judiciaire, au sein du ministère public puis au siège, qu’il a achevée comme Premier Président d la Cour de Travail de Mons. Passionné d’histoire, amoureux de sa ville natale, il a acquis une expertise en matière d’armement et d’architecture militaire de plus de quarante-cinq ans. Conservateur depuis 2009 du Musée d’Armes de la Ville de Tournai, institution crée en 1930, aujourd’hui Musée d’Histoire Militaire, il s’attache depuis à enrichir ses collections et à en améliorer le potentiel attractif.

Pierre Peeters, directeur éditorial Editions Wapica et graphiste du livre.

Fiche technique

  • Ed. Wapica
  • ±300 pages
  • Full quadri
  • Coordination éditoriale : Louis-Donat Casterman
  • Mise en page : Pierre Peeters
  • ISBN : 978-2-87561-038-6
  • Prix de vente : 70 euros
Commander cet ouvrage Retour à la collection

 

[/col]

 

[/row]