Fernand Allard-L’Olivier. De Tournai à Yanongé

Fernand Allard-L’Olivier, Sur le pont du  Baron Dhanis, c. 1910. Collection Musée des Beaux-arts de Tournai. 

Un peu de réconfort en cette période difficile : notre grand projet de monographie sur le peintre tournaisien Fernand Allard-L’Olivier revient sur le devant de la scène !

Un projet que toute l’équipe Wapica a très à coeur de voir se concrétiser. En réflexion depuis près de 3 ans, ce projet a connu moult rebondissements avant de faire son grand retour aujourd’hui, sous une toute nouvelle forme et avec de nouveaux partenaires. A travers des reproductions d’oeuvres inédites et des documents personnels de l’artiste (carnets de voyages, correspondances privées, croquis, etc.), découvrez l’incroyable destinée de ce peintre aventurier, entre Tournai, Paris, Alger et Yanongé.

Tour à tour reporter de guerre, peintre de voyage, peintre académique ou encore illustrateur, Fernand Allard-L’Olivier, tournaisien d’origine issu d’une famille de lithographes reconnus, est un artiste aux multiples visages, qui connaîtra une vie hors du commun. Ses oeuvres font aujourd’hui partie de collections publiques et privées aux quatre coins du monde, et seront réunies pour la première fois dans un beau livre d’art.

Merci à Geneviève Allard-Gouinaud, petite-fille de l’artiste, de faire confiance à Wapica pour remettre en lumière la mémoire de son grand-père.

Croquis crayonné, Alger, Coll. Geneviève Allard. 
Autoportrait « A ma chère Paulette », 1917, Coll. Musée des Beaux-arts de Tournai. 

Sortie prévue pour la fin 2020 (en fonction de l’évolution de la situation sanitaire). Les souscriptions seront ouvertes à l’automne 2020. Pour être tenus au courant de nos actualités, suivez-nous aussi sur notre page Facebook Editions Wapica ou envoyez-nous un mail à info@wapica.be.

Ruelle de Tunis, c. 1923, Coll. Musée des Beaux-arts de Tournai

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *